Article / geek zone - le, 30/04/2015

Donner son vieux téléphone portable pour contrer la déforestation

GEEKZONE - BORNÉO | ALERTE TELEPHONE

Les sons de la forêt tropicale bruissent de gazouillements, de cris de gibons. Mais en arrière plan on entend toujours le bruits d'une tronçonneuse de braconneurs. L'ingénieur Topher White partage une idée simple et implémentable pour cesser cette déforestation brutale - il a d'abord besoin de votre vieux téléphone portable...

sous titres

0:13
(Bruits de forêt tropicale) Pendant l'été 2001, en faisant du tourisme,

0:23
j'ai visité pour la première fois la forêt tropicale de Bornéo. Sans surprise, ce sont les bruits de la forêt forêtqui m'ont le plus impressionné La cacophonie est constante. Mais certains bruits s'en détachent. Ceci est un grand oiseau, le calao rhinocéros. Ici, la stridulation d'une cigale. Là, on entend une famille de gibbons. Ils chantent pour communiquer avec des congénères éloignés. L'enregistrement a été fait dans une réserve de gibbons,

1:00
-- c'est pourquoi on en entend autant -- mais le bruit le plus important provenant de la forêt, je ne l'ai pas remarqué alors. Ni moi, ni personne. C'était donc une réserve de gibbons,

1:14
où on aide ces animaux à se réadapter à la Nature mais l'équipe passe aussi beaucoup de temps à topher whiteprotéger la zone du déboisement illégal. Donc, si nous prenons les bruits de la forêt, qu'on enlève les gibbons, les insectes et le reste, on entend constamment comme bruit de fond, le moteur des tronçonneuses, au loin. Il y avait trois vigiles à plein temps travaillant dans ce sanctuaire, dont le job était en réalité de le protéger du déboisement illégal. Un jour, alors qu'on se baladait en touristes dans la forêt, nous avons surpris quelqu'un en train d'abattre un arbre, à seulement cinq minutes, à cent mètres du poste des gardes forestiers. On n'avait pas pu entendre les tronçonneuses parce que, comme vous l'avez entendu, la forêt est très, très bruyante. J'ai trouvé complètement inacceptable que de nos jours à seulement cent mètres du poste des gardes forestiers d'une réserve d'animaux,

2:12
on n'arrive pas à entendre le bruit d'une tronçonneuse en action. Cela paraît impossible, mais c'est pourtant vrai. Donc, comment arrêter la déforestation illégale ?

2:22
Un ingénieur est toujours tenté de chercher une solution follement high tech, mais en fait, on est dans la forêt tropicale, il faut du simple, de l'évolutif. On s'est aperçu, pendant notre séjour qu'on avait tout ce qu'il fallait déjà sur place. On pouvait construire un système pour éradiquer le problème, avec des ressources déjà en place. De quoi je parle ? Qu'avait-on déjà dans la forêt ?

2:44
Eh bien, des gens. Il y avait déjà ces trois gardes à plein temps, dont la mission était de surveiller, d'empêcher le déboisement. Ils avaient juste besoin de savoir ce qui se passait dans la forêt. La grande surprise, la clé de tout, c'est qu'il y a de la couverture, en pleine jungle. Il y avait du réseau au milieu de nulle part. Alors que la route la plus proche se trouve à des centaines de km, il n'y a pas d'électricité, mais les portables passent parfaitement. Les gens en ville qui sont tout le temps sur Facebook, surfent sur le web grâce à leurs téléphones. Ça m'a fait penser qu'il serait possible d'utiliser les bruits de la forêt, puis sélectionner avec un logiciel, le vrombissement des tronçonneuses inaudibles sinon, et envoyer une alerte. Il fallait donc un appareil en haut des arbres. Si cet appareil pouvant capter les sons était connecté au réseau existant, et envoyait une alerte aux gens sur place, peut-être qu'on aurait la solution à ce problème. Parlons un instant de sauver la forêt tropicale,

3:40
on en entend parler depuis toujours. Ma génération en entend parler depuis qu'on est enfant, on connaît la musique : il faut sauver la forêt tropicale, c'est super urgent, tant de terrains de foot ont été détruits depuis hier, Aujourd'hui, il reste la moitié de la forêt mais il y a de problèmes en théorie plus urgents comme le changement climatique. Sauf qu'il y a un fait méconnu que j'ignorais alors :

4:07
la déforestation entraîne un effet de serre supérieur à celui créé par l'ensemble des avions, camions et bateaux du monde. C'est la seconde cause de changement climatique. Aussi, selon Interpol, plus de 90% de l'abattage forestier dans la jungle est illégal, comme celui qu'on a vu. Si on peut aider les gens sur place à appliquer la loi, on pourrait réduire considérablement ce 17% et avoir une influence majeure sur le court terme. Il pourrait s'agir du moyen le moins cher et le plus rapide pour lutter contre le changement climatique. Voici donc le système qu'on a conçu :

4:45
ça a l'air très high tech. Dès que le son d'une tronçonneuse se fait entendre, l'appareil le capte et envoie une alerte à travers le réseau GSM au poste des gardes forestiers, qui peuvent donc arriver à temps et empêcher l'abattage. Il ne s'agit plus d'arriver et trouver un arbre déjà coupé, il ne s'agit pas de voir un arbre par satellite dans une aire déjà dévastée. Il s'agit d'une intervention en temps réel. J'ai dit que c'était la façon moins chère et plus rapide de le faire,

5:13
mais ça n'a pas été fait, donc ce n'est peut-être pas si facile ou bon marché. Mais si ces appareils dans les arbres étaient des portables, ça pourrait être vraiment bon marché. On en jette des centaines de millions chaque année, des centaines de millions de portables rien qu'aux États-Unis, sans compter le reste du monde, ce qu'on devrait bien sûr faire, mais en fait, les portables, c'est génial. Ils ont plein de capteurs pour saisir les sons.

5:38
Il faut une protection, bien sûr. Il faut les mettre dans cette boîte. Il faut les alimenter. La recharge est l'un des grands défis que l'ingénierie devait relever parce qu'apporter de l'électricité sous le feuillage par n'importe quel moyen ou source, au cœur de la forêt, était un problème encore non résolu. Une solution : ce panneau solaire unique qu'on voit ici, construit en recyclant de sous-produits d'un processus industriel. Il y a ces bandes à couper,

6:04
ici, je l'assemble, dans le garage de mes parents, en fait. Je les remercie de m'avoir laissé faire. Voilà l'appareil sur un arbre Vous remarquerez qu'ils se fondent dans le feuillage, là-haut sous la canopée. C'est important, car bien que pouvant capter les bruits de tronçonneuse à plus d'un kilomètre de distance, ce qui leur permet de couvrir environ trois km carrés, si quelqu'un les enlevait, la zone resterait sans protection.

6:34
Alors, est-ce que ça marche ? Eh bien, pour le tester, on est retourné en Indonésie, pas au même antenneendroit mais c'était aussi une autre réserve de gibbons, menacée au quotidien par la déforestation illégale. Dès le 2ème jour, il a capté des tronçonneuses illégales. On a pu recevoir une alerte en temps réel. Par un mail sur mon portable. On venait de l'installer, on était encore au pied de l'arbre. Tous ces mecs grillant leur clope, et moi je reçois cet e-mail, tout le monde se tait, on pouvait entendre le vrombissement très faible, au loin, mais on ne l'avait pas entendu jusqu'à cet instant. On est vite parti pour arrêter les bûcherons. J'étais assez nerveux. Là, c'est le moment, en les approchant, où je regrette peut-être de m'être embarqué dans cette histoire. Je ne sais pas ce qui se passe de l'autre côté de la colline, ce gars est beaucoup plus courageux que moi. Je l'ai suivi, bien obligé. Il a gravi la colline, et il a stoppé les bûcherons sur-le-champ. Ils étaient très surpris, personne ne les avait jamais arrêtés. Ils ont été si effarés, qu'apparemment, ils ne sont jamais revenus. Ils étaient en fait des chics types. ils nous ont aidés à tester le système de A à Z. Ce qui nous a prouvé définitivement si on peut arriver en temps réel et arrêter les abatteurs, cela les dissuade de revenir.

8:00
Donc... (Applaudissements) Merci.

8:08
Tout ceci s'est su, sans doute parce qu'on en a beaucoup parlé, et des trucs incroyables ont systèmecommencé à arriver. Des gens des quatre coins du monde appelaient, écrivaient : Afrique, Asie, Amérique du Sud pour dire qu'ils voulaient s'en servir. Plus important : alors qu'on croyait qu'avoir du réseau au beau milieu de la forêt tropicale, on a appris que ce n'était pas exceptionnel, encore moins dans la périphérie des forêts la zone la plus en danger. Puis est arrivé un truc vraiment incroyable : les gens ont commencé à envoyer leurs vieux portables. Nous avons donc un système qu'intègre les équipes déjà sur place, qu'on peut brancher au réseau existant, qu'on peut améliorer grâce aux vieux portables envoyés par des gens du monde entier qui veulent que leur téléphone ait une seconde vie. Aussi, puisque le reste des éléments vient du recyclage notre système est de la pure économie circulaire.

9:06
Encore une fois, ce n'est pas une solution high tech. Elle vient d'éléments qui existent déjà. Je suis persuadé que si ce ne sont pas les portables, il y aura toujours une chose à partir de laquelle créer une solution similaire qui sera très efficace dans son contexte.

9:21
Merci beaucoup.
 

Topher White
Conservation technologist
Topher White, avec sa start up Rainforest Connection, transforme les téléphones portables usés en gardiens des forêts tropicales humides.

Translated by Marta de Tena
Reviewed by Nhu PHAM

Source : Ted.com


Commentaires

comments powered by Disqus

Ultra Geek Zone en partenariat avec FHM Solutions Ultra Geek Zone en partenariat avec FHM Solutions